Dans la vie il y a beaucoup de choses que l'on commence. Ou en tout cas que l'on décide d'entreprendre. Mais peu de choses que l'on pousse à bout, qui va jusqu’à la finalité de notre vision.
Il y a pleins de raisons possibles d'ailleurs mais la seule est unique c'est nous.
Cette note vient compléter une superbe réalisation de Manuel Diaz : Le virus c'est nous

Et pour contrer ce virus, il faut commencer par soi-même se préparer mentalement à l'atteinte de l'objectif. Ce but t'appartient, tu dois le protéger comme un secret.

C'est un secret.
Entre toi et toi.

secret la maison louis Louis Le Bras

Rêver de cet objectif c'est plus qu'une simple et banale pensée, c'est ce qui émane de ton subconscient et de ton conscient, c'est la vision la plus proche, la plus unique et la seule que vous pouvez apercevoir et matérialiser de ce que certains appellent "son jardin secret".

Dans le film "Les étoiles vagabondes réalisé par Nekfeu, Syrine Boulanouar et Diabi pour ne citer qu'eux, film qui aujourd'hui n'est disponible nul part (sauf sur YouTube en 360p, génial...), il existe un passage où Nekfeu se situe en Nouvelle Orléans, dans le quatier de Treme, on le voit autour d'une petite foule, danser au rythme de la musique locale.

Je te met le passage en dessous et les liens vers le trailer et ensuite l'album de Nekfeu.

Posé avec une voix OFF au dessus de ce passage il nous dit, de mémoire :

"Une vraie souffrance (un secret), c'est une chose qu'il faut protéger, ce n'est pas une simple chose que l'on peut essayer de disséquer à la lumière naturelle du jour, non, une vraie souffrance ça se subit au risque de la désacraliser, ou même pire encore, de la rendre banale."

Je ne comprenais pas bien ce passage, j'en aperçevait les contours et je comprenais l'idée, mais je ne l'avais pas ressenti sans avoir une expliquation.

Cette explication, je te l'offre :

En conservant ton secret, ton projet, à la vue de tous, tu évites d'en dire trop, plus que ce que toi même tu pourrais en faire. Tu risques de le transformer en une simple idée que l'on se partage entre amis. C'est chouette de partager des choses avec des amis, c'est même primordial, mais tes rêves, ton destin, tes ambitions sont une toile infini sur laquelle tu navigues constamment, et en exposant les toiles à la lumières tu révéles tout le potentiel à la vue de tous, mais également toutes les failles.

Et sans failles que l'on anticipe pas, on apprend pas, on avance pas et on perd au fur et à mesure le désir de concrétiser, d'aller au bout du chemin. Ça ne se verra pas immédiatement, ça se fera comme tout dans ce monde, au fil du temps. Parce que c'est devenu une chose banale.

Mais il ne faut pas que ça arrive. Jamais. Cela doit être l'unique chose, qui d'ailleurs ne dépend pas de limite de temps, elle est sans fin. Un sablier où le sable qui s'écoule reste figé pour l'éternité. Un espace qui n'a pas de limite, pour enfin réaliser, créer, façonner & continuer à rêver.

À l'époque dans laquelle nous vivons, avec des influenceurs, des stars à chaque coins de rue où la norme est finalement d'être différent, nous avons oublié à quel point ceux qui oeuvrent dans l'ombre n'ont rien pour être stoppé, à par eux mêmes.

destin vision du succès Louis Le Bras

Chaque jour quand tu réveilles, penses à ton secret.

Penses à ta vision et penses à ce que tu dois accomplir dans l'ombre pour œuvrer pour ton destin.

Garder un secret de cette envergure ce n'est pas seulement avoir un objectif, c'est aussi se retrouver face à soi-même, face à nos craintes, face à nos peurs — c'est ce qui va te faire avancer, sortir de ta zone de confort.

Sache juste que tu n'es pas seul.

C'est l'un des meilleurs conseils que je peux te donner à l'heure actuelle : garde ton secret, oeuvre pour réaliser ton rêve, et confronte-toi à tes peurs. N'en dis jamais trop tant que ce n'est pas fait.

La recette du succès.